CAF Awards 2023 : Des médias algériens attaquent Fouzi Lekjaa

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
th (79)

La presse algérienne s’en prend, de nouveau, à Fouzi Lekjaa. Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) est accusé d’être derrière la mise à l’écart du capitaine des Fennecs, Ryad Mahrez, de la dernière liste des trois nominés au titre de meilleur footballeur africain 2022-2023.

«C’est un scandale», argue le quotidien El Khabar. «L’absurdité à la CAF a atteint un niveau sans précédent, depuis l’arrivée de Motsepe (Patrice), qui a confié les commandes au Marocain Fouzi Lekjaa, qui fait ce qu’il veut au sein de la CAF», renchérit la même source.

Le président de la FRMF, «le premier et unique responsable de la Confédération africaine de football a délibérément empêché les Algériens d’assister aux CAF Awards, à l’exception de son “ami”, l’entraîneur Abdelhak Bencheikha, qui l’a mis devant Regragui pour n’être qu’un lièvre de course», dénonce pour sa part Echoroukonline.

Et de rappeler que l’Algérien Benchikha «avait dirigé, il y a deux années, l’équipe de Lekjaa : la Renaissance sportive de Berkane, avec laquelle il avait remporté la Coupe de la Confédération Africaine». Benchikha est sur la liste finale des trois candidats pour le trophée de meilleur entraineur africain aux côtés de Walid Regragui et du Sénégalais Aliou Cissé. La saison dernière, Benchikha avait gagné avec l’équipe algérienne du Chabab Belouizdad la Coupe de la CAF, pour être ensuite limogé par la direction du club. Actuellement, il entraine les Tanzaniens de Simba, les adversaires du WAC dans le groupe B de la Ligue des champions de la CAF.

Des médias algériens avaient, pour rappel, demandé en juillet à la Confédération africaine de football (CAF) de suspendre Fouzi Lekjaa des travaux de la session du Comité exécutif de la CAF (Comex), sous prétexte qu’il aurait contrevenu à l’article 7 de son règlement.

La cérémonie de la remise des CAF Awards 2023 se déroulera le 11 décembre à Marrakech.

Mohammed Jaabouk

Source : Yabiladi

Sur le même sujet