RELIGION : LECTURE DE CORAN PAR LA CAFO ET L’IMAMA DE KATI

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
4998bc44-18e2-4bba-9e19-11b9ebd0cc9a

Sous le parrainage du Préfet du Cercle de Kati, Harouna Diarra, la Coordination des Associations et ONG Féminines de Kati (CAFO) en collaboration avec l’IMAMA ont organisé une journée de lecture de Coran le jeudi 22 novembre 2023 au conseil de Cercle de Kati. L’objectif était de manifester leur joie suite à la reprise de Kidal et prier pour nos FAMas tombées sur le champ de l’honneur.

Après la traditionnelle bienvenue du coordonnateur des chefs de quartier de Kati, Tiécoura Koné, la Cheffe de Service Local de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille de Kati, Mme Kontao Rabia Touré, parlant au nom du Préfet du cercle de Kati Harouna Diarra, a salué la présidente de la CAFO pour l’initiative. Elle a en outre signalé que cette initiative cadre parfaitement avec les objectifs des autorités de la transition. Selon elle, c’est une première à Kati. Mme Kontao Rabia Touré a réitéré l’accompagnement de la préfecture pour toutes les actions entrant dans le cadre du développement et le vivre ensemble à Kati.

Pour sa part, la Présidente de la CAFO de Kati, Mme Karya Kadia Fofana a souligné que les femmes de Kati sont heureuses de la reprise de Kidal par nos vaillants FAMas. C’est pour cela que, confirme-t-elle, la CAFO se joint à l’IMAMA pour remercier les autorités de la Transition. A l’en croire, l’histoire retiendra que Kidal était une zone d’exclusion (sous contrôle des narco trafiquants internationaux, des terroristes de tous ordres) depuis plus d’une décennie où l’Etat malien était marginalisé et exclu avec la complicité des puissances occidentales. « Aujourd’hui, voilà Kidal revenu au Mali et de plus belle manière, sans négociation farfelue. Toutes les manigances et manipulations ont été mises à nu alors que des complots internationaux s’y étaient montés et exécutés. Dieu merci, la population innocente de Kidal, qui a vécu le martyr, a été épargnée par cette intervention professionnelle de nos FAMas, et cette population libérée a accueilli son libérateur avec des liesses populaires » a déclaré la présidente de la CAFO.

Et la Secrétaire générale Adjointe, Mme Daou Gninè Mariko, non moins présidente de la COFAK d’ajouter que l’idée est de remercier Dieu pour avoir permis la victoire de nos FAMas sur l’ennemi à Kati. Pour elle, cela faisait une décennie que Kidal était coupée du reste du Mali. Elle estime que c’est Dieu qui a envoyé les Colonels qui ont pensé à armer notre armée. « Nous ne pouvons que manifester notre joie à travers cette lecture de Coran couplée à une séance de prière pour les militaires tombés sur le champ de l’honneur. Je demande aux femmes de Kati de prôner la paix et la cohésion sociale pour l’intérêt de la ville de Kati et de toute la nation entière parce que ce sont les femmes qui sont au début, au milieu et à la fin de tout développement » a-t-elle conclu.

Abréhima GNISSAMA

Source : handara.ml

Sur le même sujet