Fonds Français Muskoka dans la région de Sikasso : 10 ans de combat pour la réduction de la mortalité, morbidité maternelle, néonatale infanto-juvénile !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
6 December 2017. Sikasso region, Mali.
Baby behing her mother, Health Center, Fama village.

La Direction Régionale de Sikasso a abrité le jeudi dernier les 10 ans
d’activités du Fonds Français Muskoka (FFM) au Mali dont cinq (5) ans dans la région de Sikasso à travers une conférence de presse.
L’événement a été présidé par Hamadoun Dicko, conseiller technique au ministère de la Santé et du Développement Social en présence des autorités de la 3 ème région et les partenaires qui appuient ce fonds.
Ce Fonds Français Muskoka au Mali intervient au Mali depuis 2011 pour accélérer la réduction de mortalité, morbidité maternelle, néonatale infanto-juvénile. Comme le Mali est vaste donc le fonds s’est focalisé sur Sikasso qui est la région la plus peuplée pour atteindre son objectif. Quand la réduction de la mortalité, morbidité
maternelle, néonatale infanto-juvénile sera réduite dans la 3 ème région, tout le Mali sentira son impact. Pour Assan Baya Sidibé, présentatrice des 10 ans d’activités du FFM, la célébration des 10 ans du FFM est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés en Santé de la Reproduction, Maternelle , Néonatale, infantile, des
Adolescent(e) s et la Nutrition (SRMNIA) mais également de rappeler les enjeux majeurs de conserver la mobilisation et l’engagement obligatoire de toutes les parties prenantes pour assurer la continuité des soins et adresser une réponse aux impacts
prévisibles de la pandémie sur la santé des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescent(e)s. ‘’ Dans tous ces domaines, le Fonds Français Muskoka au Mali a fait des réalisations avec des chiffres à l’appui’’, a-t-elle affirmé lors de la conférence de presse et ajoute qu’au niveau régional, dans le domaine de la santé sexuelle et de la reproduction des jeunes et des adolescents, le FFM a renforcé les compétences des pairs éducateurs, enseignants, élèves, prestataires de santé, leaders communautaires, U-reporters sur la Santé Reproductive des Adolescents et Jeunes (SRAJ). Toujours
pour elle, le FFM offre des services de Santé Sexuelle et de la Reproduction (SSR) à 550 femmes en âge de procréer au niveau des sites des personnes déplacées internes à Bamako; la formation de 79 prestataires dans les districts sanitaires de Bougouni( le CSREF+11 CSCOM, Koutiala( le CSREF+9 CSCOM) et Sikasso (le CSREF+9
CSCOM) . ‘’ Le FFM a permis de doter de 125 Groupes de Soutien aux Activités de Nutrition (GSAN) du district sanitaire de Sikasso de registres et jeux de cartes conseils, la dotation de 1000 GSAN des districts sanitaires de Koutiala, de Bougouni et Kignan en matériels de démonstration nutritionnelle’’, a-t-elle informé. Selon la représentante des partenaires techniques et financiers Tessougué Fatoumata Cissé, de 2011 à 2021, plus de 144 millions d’euros ont été alloués aux agences comme l’OMS, l’UNICEF, UNFPA et l’ONU Femme dans le cadre du Fonds Français Muskoka. ‘’ L’objectif du FFM est de contribuer d’une façon supplémentaire et synergique à la réduction de la mortalité et la morbidité maternelle, néonatale et infanto-juvénile grâce à la mise en œuvre d’un groupe d’interventions de santé à haut impact dans le cadre des soins’’, a-t-elle ajouté.

Diakaridia Sanogo

Source : L’informateur

Sur le même sujet