​LE PM CHOGUEL MAÏGA A OUAGADOUGOU : L’optimisme d’une victoire sur le terrorisme partagé avec les autorités du Burkina Faso

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
unnamed - 2023-03-01T014437.411

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a séjourné la semaine dernière (23-26 février 2023) à Ouagadougou où il est arrivé le jeudi 23 février 2023. A la tête d’une forte délégation, il a été accueilli par son homologue du Burkina Faso, M. Apollinaire Joachim Kyélem de Tambela. Au centre des différents échanges, de nombreux sujets d’intérêts communs, notamment la lutte contre le terrorisme qui déstabilise les deux pays entraînant souvent des pertes énormes au sein des forces armées comme le Burkina l’a vécu, il y a quelques jours.

 

«Nous perdons des batailles, mais nous allons gagner la guerre contre le terrorisme», a martelé Dr Choguel Kokala Maïga interrogé par la presse à son arrivée dans la capitale burkinabè. «Ce que vous vivez actuellement, nous l’avons également vécu. Il fut un temps où au Mali, des villages étaient rasés, des camps étaient attaqués.   Nous avons tenu bon. Ce qui vous arrive aujourd’hui, c’est pour vous démoraliser. C’est pour que vous doutiez de votre armée, car vous avez fait des choix qui ne sont pas du goût de tout le monde», a-t-il rappelé.

Et de poursuivre, «comme tous les grands peuples, le peuple burkinabé doit être debout, pour soutenir son armée.  Personne ne viendra vous défendre à la place de votre armée. Il faut que le peuple burkinabé soit derrière son armée». Et le chef du gouvernement malien ne doute pas d’une victoire sur les forces du mal au Mali et Burkina voire au Sahel. «Nous sommes sûrs que le terrorisme sera vaincu au Sahel parce que la guerre des sahéliens est une guerre juste. Nous perdons certes des batailles, mais nous allons gagner cette guerre. Il faut que cela soit clair, nous allons la gagner avec nos armées…», a-t-il affirmé.

Cette visite avait aussi pour objectif de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. «En réalité, nos peuples sont en avance sur nous. Par exemple, quand il y a eu l’embargo illégal, illégitime et inhumain contre le Mali, les frontières aériennes ont été fermées, mais nos peuples ont dégagé les frontières terrestres. Donc, il faut nous adapter à ce que veulent nos peuples», a souligné Choguel.

«Nous devons intensifier notre coopération et, les jours à venir, nous allons aller dans le sens de la volonté de nos peuples. Avec les orientations de nos chefs d’Etat, nos équipes gouvernementales et nos assemblées nationales transitoires vont travailler pour aller dans le même sens que nos populations», a-t-il assuré.

Le Premier ministre a été reçu en audience vendredi dernier (24 février 2023) par le président de la Transition du Faso, Capitaine Ibrahim Traoré «Nous sommes venus rendre compte au chef de l’état des conclusions du conseil des ministres conjoints que nous venons de tenir», a déclaré son homologue burkinabé dans une interview accordée à la presse à la sortie de l’audience.

A noter aussi que Choguel Kokalla Maïga a pris part samedi (25 février 2023) à la cérémonie d’ouverture de la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dont le Mali est le pays invité d’honneur !

Naby

Source : Le Matin

Sur le même sujet