La Réussite du Référendum Constitutionnel : Enjeux et Défis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
IMG_20230121_100726_974

Alliance pour le Mali (AMA) a organisé une conférence de presse ce samedi 21 janvier 2023 au siège du parti MONADE sur le thème : « la réussite du référendum constitutionnel : enjeux et défis. » La conférence a été animée par le président de l’Alliance pour le Mali, Dr Moussa Aliou Keita, Professeur à l’ENI. Au cours de cette conférence, plusieurs points ont été évoqués tels que, le problème de la langue nationale dans la constitution ; la question de la laïcité et le report de la date des élections du référendum prévu le pour le mois de mars prochain.

AMA est une plate-forme constituée d’associations, des mouvements associatifs et des partis politiques qui soutiennent les actions de la transition. Cette conférence de presse a été organisée autour du référendum constitutionnel en cours qui doit se faire en mois de mars 2023. Etant un soutien de la transition, l’AMA a jugé nécessaire de faire un avant goût du référendum constitutionnel en organisant une conférence de presse pour expliquer à la presse et aux maliens les enjeux et les défis de la réussite du référendum constitutionnel.

Ce référendum va permettre de doter le Mali une nouvelle constitution qui sera gage de stabilité, socio-économique et politique. Elle va avoir l’adhésion de tous les maliens sinon de la majorité des maliens au tour de ce projet. La participation de tous les maliens de quelques bord que ce soit pour prendre ces décisions. Qu’il soit  les maliens de l’intérieur, de la diaspora.

« Depuis les assises nationales qui ont fait cette recommandation de la nouvelle constitution, tout le monde a été impliqués au niveau des communes, au niveau des maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. Ça montre déjà un avant goût de large implication des maliens et ça va être un enjeu majeur car tous les maliens vont se retrouver dans cette nouvelle constitution et seront aussi de décideur de la vie de la nation », précise le président de l’AMA, Dr Moussa Aliou Keita, professeur à l’ENI.

Aussi, le problème de la langue retenue dans la constitution pour le conférencier Keita, c’est un faux problème. Il rappelle que, beaucoup sont en train de liés la langue au développement alors que c’est tout à fait le contraire. Néanmoins, il admet que c’est une bonne chose si on parvenait à étudier dans nos langues, mais il défend que, le développement n’est pas linguistique. « Le développement n’est autre chose, il est systémique », rassure-t-il.  Pour le président Keita, il faut avoir un système de développement, un programme de développement, des leaders politiques à hauteur des souhaits qui puissent impulser ce développement et en mettre en œuvre les ressources humaines en bannissant la corruption, le népotisme, le favoritisme.

La date prévue pour le référendum « tenable ou pas » est une grande question pour le conférencier Keita. Il avance que, la structure qui doit organisée ce referendum qui est l’AIEG, ses démembrement ne sont pas encore mise en place au niveau des régions, des cercles et même au niveau de la diaspora. Il s’inquiet que, s’il faut mettre en place tout ces dispositif avec les ressources humaines ainsi que l’organisation matérielle et financière et autres, ça peut être difficile en raison du temps qui reste. En cas de report, il propose juste un décalage de la date prévue de deux mois maximums et se focaliser sur l’organisation de ce référendum qui sera la base des autres votes avenirs.

Selon le secrétaire général de AMA, Mahamane Maïga, dans ses propos préliminaire a souligné que tous les référendums qui ont eu lieu au Mali, c’était sous un régime militaire. Pour lui, cela ne doit pas être un obstacle malgré certaines insuffisances juridiques, dit-il, qui peuvent être améliorées.

Ainsi, après lecture et analyse de cet avant-projet de constitution, l’AMA est convaincue de la pertinence et la nécessité de soutenir le referendum constitutionnel pour faire adopter la nouvelle constitution qui sera soumise audit referendum ; d’où l’organisation de cette conférence dont le thème est : La réussite du referendum constitutionnel : enjeux et défis.

Kossa Maïga

Sur le même sujet