Sénégal: l’étau se resserre sur Macky, le Département d’Etat américain prend position, exige une élection et l’arrêt immédiat des restrictions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
télécharger (1)

Après un premier communiqué sorti dimanche pour regretter le report de la Présidentielle du 25 février 2024, l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar s’est joint au Bureau Afrique du Département d’Etat américain pour condamner fermement la décision de Macky Sall avant de donner ses exigences pour un retour à l’ordre constitutionnel.Le Département d’Etat américain affirme: “Les États-Unis sont profondément préoccupés par les mesures prises pour retarder l’élection

Après un premier communiqué sorti dimanche pour regretter le report de la Présidentielle du 25 février 2024, l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar s’est joint au Bureau Afrique du Département d’Etat américain pour condamner fermement la décision de Macky Sall avant de donner ses exigences pour un retour à l’ordre constitutionnel.

Le Département d’Etat américain affirme: “Les États-Unis sont profondément préoccupés par les mesures prises pour retarder l’élection présidentielle du 25 février au Sénégal, qui vont à l’encontre de la forte tradition démocratique du Sénégal. Nous sommes particulièrement alarmés par les informations selon lesquelles les forces de sécurité ont expulsé de force des parlementaires qui s’opposaient à un projet de loi visant à retarder les élections, ce qui a donné lieu à un vote à l’Assemblée nationale qui ne peut être considéré comme légitime compte tenu des conditions dans lesquelles il s’est déroulé. Les États-Unis exhortent le gouvernement du Sénégal à organiser son élection présidentielle conformément à la Constitution et aux lois électorales”.

Report de la présidentielle au Sénégal : le pays en pleine crise politique

La Secrétaire adjointe Molly Phee et ses camarades ajoutent: “Nous appelons également le gouvernement sénégalais à rétablir immédiatement le plein accès à Internet et à garantir que les libertés de réunion pacifique et d’expression, y compris pour les membres de la presse, soient pleinement respectées. Les États-Unis resteront engagés auprès de toutes les parties et partenaires régionaux dans les jours à venir”

AYOBA

Source : Walfdjri

Sur le même sujet