Niger : les syndicats s’en prennent à Patrice Talon

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
th (17)

Au Niger, la société civile et les syndicats s’invitent dans la crise qui secoue l’axe Cotonou – Niamey. Dans une déclaration publiée ce dimanche, ils ont dénoncé les agissements du président béninois.

Crise Bénin – Niger : la société civile et les syndicats nigériens accusent Patrice Talon

Le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) peut compter sur le soutien de la société civile et des syndicats dans son bras de fer avec Cotonou. Ils s’en prennent au président du Bénin et l’accusent de vouloir déstabiliser leur pays en complicité avec des puissances étrangères. Selon leurs dires, Patrice Talon porterait avec Paris un projet de déstabilisation du Niger.

Les syndicats et les organisations de la société rejoignent ainsi les autorités contre le Bénin. Les deux pays sont divisés dans un dossier de fermeture de frontière terrestre qui s’est par la suite étendu au projet Pipeline. En effet, le Niger, malgré la levée des sanctions de la CEDEAO qui ont suivi le coup d’Etat de juillet 2023, a gardé sa frontière fermée. Le Bénin, quant à lui, n’a pas tardé à lever les barrières pour rétablir la circulation vers le Niger.

Niamey justifie sa position par des raisons sécuritaires. Le général Tchiani et ses collaborateurs ont peur d’une attaque de la France qui pourrait provenir du territoire béninois. Une accusation ridicule selon le président Patrice Talon qui a juré que le Bénin n’a aucun intérêt à vouloir du mal à son voisin.

Cochimau HOUNGBADJI

Source : Afrique sur 7

Sur le même sujet