Terrorisme: Les personnes âgées du Ioba vont jouer leur partition

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
AA1lC5Fu

Burkina – Ioba – Journée internationale – Personnes Âgées

Terrorisme: Les personnes âgées du Ioba vont jouer leur partition

Dano, 16 décembre 2023 (AIB) – Les personnes âgées de la province du Ioba se sont engagées à soutenir les forces combattantes dans la lutte contre le terrorisme, lors d’une conférence tenue le jeudi 14 décembre 2023 à Dano.

La salle de réunion de la mairie de Dano était bondée lors de la conférence inaugurale des activités de la Journée internationale des personnes âgées d’Ioba.

La haute commissaire de la province du Ioba, Bernadette Adenyo / Sermé, a présidé cette conférence en présence du président du conseil provincial des personnes âgées d’Ioba, Dindomè Albert Somé.

La conférence a été animée par le commandant de la brigade territoriale de gendarmerie de Dano, l’adjudant-chef Olivier Coulibaly, et le lieutenant de police Souleymane Yaméogo.

Pour M. Coulibaly, le thème « Le rôle des personnes dans la guerre au Burkina Faso » est plus que d’actualité. Il a d’ailleurs proposé de présenter son exposé sur le rôle des personnes âgées dans la lutte contre le terrorisme.

Après avoir donné les définitions de quelques concepts, il a retracé l’historique du terrorisme au Burkina et la lutte engagée pour la reconquête de l’intégralité du territoire.

L’adjudant-chef de gendarmerie a également évoqué la situation sécuritaire dans la province du Ioba, marquée par des attaques dans la commune de Guéguéré.

Selon lui, la situation a été rapidement maîtrisée et est sous contrôle des forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que des volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

« L’expérience des personnes du 3e âge et leur connaissance du milieu sont des atouts pour aider les FDS et les VDP à mieux contrôler la situation sécuritaire », a-t-il déclaré.

Le lieutenant de police Yaméogo a ajouté que tout bon citoyen peut et doit fournir des renseignements pour la libération totale du Burkina.

Les personnes âgées sont des ressources, et leur contribution dans ce sens est attendue, a-t-il poursuivi. Il a expliqué aux participants les possibilités de fournir des renseignements sur des individus et/ou des mouvements suspects sans crainte et dans la discrétion.

Plusieurs questions ont été posées par les participants pour comprendre certaines réalités de cette guerre imposée au pays des Hommes intègres.

Le président du conseil provincial des personnes âgées d’Ioba, Dindomè Albert Somé, s’est réjoui de la tenue de cette conférence. Il a remercié les autorités provinciales, les conférenciers et les personnes âgées pour leur présence et leur accompagnement.

Pour lui, les personnes du 3e âge sont vulnérables et constituent les premières victimes de toutes les guerres. C’est pourquoi elles s’engagent à contribuer à la lutte contre le terrorisme.

Pour la haute commissaire d’Ioba, Bernadette Adenyo / Sermé, les personnes âgées sont une référence pour la jeunesse.

« Elles sont des acteurs de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale que nous devons toujours consulter », a-t-elle ajouté. Bernadette Adenyo a invité la jeunesse à écouter et à suivre les conseils des personnes âgées.

Elle a salué l’engagement des personnes âgées à répondre à l’appel du Chef de l’État dans la lutte contre le terrorisme. La mobilisation remarquable des personnes âgées est un exemple et une leçon à prendre en compte par la jeunesse.

Agence d’information du Burkina

Souleymane ZOURE

AIB / IOBA

Dano (4)

Dano (4)© Agence d’Informations du Burkina قدمت بواسطة
Sur le même sujet