6ème Congrès Extraordinaire du CN-SNESUP : Un Nouveau Secrétaire Général Elu

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
IMG_20221015_154327_763

Le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur (SNESUP) à travers l’Alliance des Secrétaires généraux pour la Redynamisation du SNESUP (ASR-SNESUP) a organisé ce samedi 15 Août 2020 son 6ème congrès extraordinaire à Bamako. L’assemblée a élu un nouveau secrétaire général avec un bureau de 17 membres pour un mandat de trois ans.

En effet, au regard de la léthargie qui caractérise le syndicat des travailleurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Mali, depuis 2012 consécutive, à la non tenue du congrès du SNESUP. De nos jours, le Comité Exécutif National (CEN- SNESUP) est démembré à plus de 2/3 de ses membres et se trouve dans l’incapacité de prendre en compte les aspirations profondes des militants pour conduire sérieusement les négociations avec ses partenaires stratégiques. Il s’avère indispensable actuellement, de procéder au renouvellement du CEN-SNESUP pour sa redynamisation.

Aussi, après de longues réflexions au sein des comités, les secrétaires généraux des comités SNESUP de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, considérant,  entre autres, que le règlement intérieur issu du cinquième congrès ordinaire de mai 2009, la nécessité de maintenir l’unité et l’épanouissement des militants de SNESUP, les secrétaires généraux des comités SNESUP ont (décidé de mettre une Alliance des secrétaires généraux pour la redynamisation du SNESUP (ASR- SNESUP).  Selon le porte-parole du Syndicat, Dr Oumar Coulibaly, cette alliance est un regroupement de secrétaire généraux soucieux de l’avenir des travailleurs de l’enseignement supérieur et de la rechercher scientifique.

Le nouveau secrétaire général ( au milieu )

L’objectif général de l’Alliance des secrétaires généraux est d’organiser un congrès extraordinaire qui va s’occuper non seulement de relire les statuts et le règlement intérieur de l’organisation, mais de mettre en place un comité exécutif national consensuel, conformément à l’article  5 et 31 de l’organisation et en présence d’un huissier.

A la sortie de ce congrès extraordinaire tenue ce samedi 15 Août, Dr Alou Diarra, du comité de l’ENSUP, élu secrétaire général du syndicat national de l’enseignement supérieur avec un bureau de 17 membres pour un mandat de trois ans renouvelable.

Ainsi, la commission de contrôle a reformulé des recommandations pour le nouveau bureau. Il s’agit d’une part d’améliorer des conditions de travail du personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, d’autre part ; amélioration des conditions de vie de travailleurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Kossa Maïga

Source : handara

Sur le même sujet