15ème session du parlement des enfants du Mali : quel rôle pour le parlement des enfants ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
IMG_20221229_130701_878

Le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a président la 15ème session du parlement des enfants du Mali consacré à l’investiture du nouveau bureau National, ce jeudi 29 décembre à Bamako, sous le thème : «quel rôle pour le parlement des enfants ». Ainsi, Il donne non seulement l’occasion aux enfants de s’exprimer sur leurs préoccupations mais aussi constitue un espace d’apprentissage.

« Le parlement des enfants est un espace central pour la protection des droits de chaque fille et chaque garçon », précise la représentante de l’UNICEF au Mali, Inge Vervloesem, cheffe de l’éducation. Et d’ajouter que, le bureau sortant a remis au bureau nouvellement élu les clés et les documents essentiels qui lui permettront de continuer l’important travail de plaidoyer effectué pour les droits et le bien-être de chaque fille et garçon. « L’UNICEF réitère son soutien pour la participation  et inclusivité des enfants dans toutes les prises de décision qui les concernent », dit-il.

En effet, les enfants parlementaires sont venus de tout le pays pour représenter les filles et les garçons de chacune de leurs régions à Bamako. « Nous avons confiance que vous porterez brillamment la voix des jeunes et enfants de votre communauté, ville, région et finalement tout le Mali », espère la cheffe de l’éducation Unicef au Mali.

Selon Madame le ministre de la promotion de la femme, le parlement des enfants du Mali, constitue une avancée dans le domaine de la participation des enfants à la vie citoyenne. Elle souligne que, le répertoire national des organisations des enfants et des jeunes fait état de plus de 462 entités de participations des enfants dont le parlement des enfants, créé le 13 juin 1996. Aussi, le ministre a reconnu que, malgré les efforts fournis par les autorités maliennes et l’ensemble des acteurs en faveurs des enfants, dit-il, il convient de constater  que les enfants du Mali sont confronter à d’énormes difficultés parmi lesquelles la malnutrition, des difficultés d’accès aux services sociaux de base.

En 2022, les fermetures des écoles se sont accélérées, privant près d’un demi-million d’enfants de scolarisation. Pour la cheffe de l’éducation Unicef, Inge Vervloesem : «  l’accès à une éducation de qualité est essentiel pour le bien-être des filles et des garçons et pour leur permettre de contribuer au développement du Mali ».

Au cours de cette 15ème session, les enfants ont acquis des connaissances qui leur permettent de remplir leur mandat parlementaire, aussi ils ont travaillé en commission avec leurs camarades pour préparer les documents de plaidoyer développés autour de 5 axes. La survie, développement (y compris éducation et formation professionnelle), protection, participation, paix et réconciliation qu’ils ont remis à madame le ministre de la promotion  de la femme, de l’enfant et de la famille et également à l’Unicef.

Ainsi, Durant cette quinzième session les enfants ont eu l’opportunité d’être encadrés et accompagnés par des anciens enfants parlementaires, notamment certains qui ont été dans toutes premières sessions.

K M

Source : handara

Sur le même sujet