Budget d’État 2024 : la loi des finances 2024 vient d’être adoptée à l’unanimité des membres présents du Conseil National de Transition

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
a93578bf-7662-443c-b4f9-705806679c9c

Le ministre de l’Économie et des Finances M. Alousséni SANOU soumet la seconde partie de la loi de Finances 2024 au vote du Parlement ce jeudi 14 décembre 2023 à la suite de l’adoption de la première partie, il y a une semaine . Pour rappel, les objectifs et les orientations de la politique budgétaire pour 2024 sont définis sur la base des perspectives macroéconomiques, des engagements pris par le Gouvernement ainsi que des priorités de politiques publiques définies, entre autres dans : (i) le Cadre Stratégique de la Refondation de l’Etat (CSRE 2022-2031) et son plan d’actions 2022-2026 et, (ii) le Plan d’Actions Prioritaires du Gouvernement de Transition (PAPGT 2022-2024). Ils s’inscrivent également dans la consolidation des acquis du Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023). En matière de recettes, les mesures envisagées auront pour objectif de soutenir la mobilisation des ressources. En matière de dépenses, les actions viseront à améliorer l’efficacité de la dépense publique. A noter que les prévisions des recettes budgétaires pour l’exercice 2024 s’établissent à 2 387,872 milliards de FCFA contre 2 304,475 milliards de FCFA dans la loi de finances rectifiée 2023, soit une augmentation de 83,396 milliards de FCFA correspondant à une hausse de 3,62 %, imputable à l’augmentation de la prévision des recettes du budget général et celle des recettes des budgets annexes. Quand aux prévisions de dépenses budgétaires , elles s’élèvent, en termes de Crédits de Paiement (CP), à 3 070,740 milliards de FCFA contre 2 994,470 milliards de FCFA dans la loi de Finances rectifiée 2023, soit une hausse de 76,270 milliards de FCFA, correspondant à une progression de 2,55%.

Source : MEF

Sur le même sujet