60ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L’ALG SE TIENT A OUAGADOUGOU

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
de55de2d-906e-4ea8-b26f-384757ef1f39

 

Le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousseni SANOU participe à la 60ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L’ALG SE TIENT A OUAGADOUGOU ce vendredi matin aux côtés de son collègue Ministre des Mines, le Pr Amadou KEITA, président du Conseil des Ministres de l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma, (ALG). Au cours de cette session, les ministres de l’Organisation, qui regroupe le Burkina Faso, le Mali et le Niger, vont, entre autres, examiner et adopter, à la lumière de la réunion des experts préparatoire, le rapport d’activités 2023 et le budget programme de l’année 2024 de l’organisation. Ils vont également valider le rapport du commissaire aux comptes pour les exercices clos au 31 décembre 2022. Cette session se tient dans un contexte mondial particulièrement difficile, caractérisé notamment par une crise économique et financière internationale et des tensions sécuritaires dans plusieurs parties du monde. Cependant, au plan sous régional, l’évolution favorable qu’enregistre la situation dans les États membres de l’ALG dans la lutte contre le terrorisme est réjouissante.

La récurrence et la multiplicité des crises sécuritaires auxquels nos Etats font face aujourd’hui, exigent de nos Etats une mutualisation des efforts afin de rechercher des réponses communes, a indiqué le Pr Amadou KEITA. Créée en 1970 à Ouagadougou, de l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma a enregistré d’importantes réalisations au profit de nos populations. Lors du Sommet tenu à Gao le 25 avril 2005, les Chefs d’Etat ont décidé de la transformation de l’ALG en un espace économique couvrant les territoires des trois Etats membres et instruit le Conseil des Ministres à prendre les dispositions nécessaires découlant de cette transformation. La création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) à travers la signature, le 16 septembre 2023, de la Charte du Liptako-Gourma par les Chefs d’Etats marque de début des grandes réformes en vue du parachèvement du processus de souveraineté totale afin de répondre aux aspirations populations.

Source : MEF Avec Ccom/M. Mines

Sur le même sujet