Rapport des ateliers de réflexion sur la représentativité des jeunes dans les instances de prise de décision au Mali

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
IMG_20221124_111329_455

Conscients des nombreux défis auxquels sont confrontés les jeunes du Mali qui représentent près de 2/3 de la population, la coalition des forces juvéniles (COFOR) a été créée dans le but d’œuvrer au développement de la jeunesse du Mali à travers des projets structurants porteurs d’un avenir meilleure. C’est dans ce cadre qu’elle a initié avec le ministère de la jeunesse et des sports, le conseil national de la jeunesse avec l’appui technique et financier de ses partenaires, l’union européenne et le PNUD un projet d’appui à la promotion des jeunes dans les instances de prises de décision au Mali.

Le présent rapport est la compilation des données des neufs ateliers de réflexion sur la représentativité des jeunes, dans les instances de prise de décision au Mali, organisé par COFOR. Ces ateliers sont tenus du 25 février au 31 juillet 2022 dans le district de Bamako et les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal.

L’objectif général de ces ateliers visait à travers une démarche participative, engager une réflexion collective afin d’harmoniser les compréhensions sur les enjeux, défis et perspectives liés aux mesures législatives et réglementaires nécessaire à assurer une représentation effective des jeunes (H/F) dans les instances de prises de décisions au Mali.

Les recommandations formulées dans ce rapport par les jeunes au niveau national et régional, ont pour objectif de faire un plaidoyer aux autorités  sur la nécessité d’une loi spécifique qui garantit représentativité des jeunes dans les instances de prise de décision. Au total quatre cent cinquante (450) jeunes dont  cent cinquante (150) femmes de 15 à 35 issus du conseil national de la jeunesse, la COFOR, l’AJCAD, la Doniblog, l’ABM entre autres participé aux ateliers à travers un cadre d’échanges et de réflexion entre jeunes, est instauré pour améliorer la représentativité des jeunes.

Aussi, l’issu des ateliers, ces jeunes ont reformulé des recommandations qui entre autres : de créer une loi qui garantit la représentativité des jeunes dans les instances de prise de décision au niveau national, régional et local ; réviser le statut du conseil national de la jeunesse pour en faire une autorité indépendante, dépolitisé au service de la jeunesse malienne.

Ce rapport a conclu que, ces ateliers ont permis aux jeunes d’voir une approche inclusive et participative autour des réformes politiques et institutionnelles pour renouveler les codes et pratiques de gouvernance. Aux termes des ateliers, il est paru nécessaire de mettre en place des mécanismes à travers une loi pour faciliter l’insertion des jeunes (H/F) dans les instances de prises de décision au Mali en respectant la parité.

Kossa Maïga

Source : Handara

Sur le même sujet