KWIBUKA : La commémoration des 30 ans du Génocide perpétré contre les Tutsi

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
438081447_744417537871493_3852697361108505583_n

La communauté rwandaise au Mali à travers son Ambassade célèbre ce samedi 13 avril 2024 au Centre International de Conférence de Bamako, la commémoration des 30 ans du Génocide perpétré contre les Tutsi sous le thème : « Se souvenir, Bâtir, Ensemble. » Cette commémoration qui durera pendant 100 jours est célébrée chaque année du 07 avril au 03 juillet à travers le monde permet de rendre hommage aux victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi, de restaurer leur dignité, de comprendre les événements tragiques que le Rwanda a traversé jusqu’à ce Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994.

« La commémoration permet aussi d’accomplir d’autres actions visant à faire face aux conséquences du Génocide perpétré contre les Tutsi tout en luttant pour que le Génocide ne se reproduise plus jamais », précise l’Ambassadeur de la République du Rwanda au Mali, au Sénégal, en Gambie, au Cabo Verde et en Guinée Bissau, Jean Pierre KARABARANGA. Aussi, dans son allocution, le Représentant du Gouvernement de la République du Mali, Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a saisi cette occasion pour se féliciter des excellentes relations d’amitié et de coopération entre le Mali et le Rwanda, dont la tenue prochaine de la première session de la Grande Commission mixte de coopération sera une étape supplémentaire pour les deux pays d’approfondir leur coopération sud-sud mutuellement avantageuse.

En effet, “Kwibuka”, qui signifie se souvenir, est une période annuelle de réflexion solennelle, durant laquelle les Rwandais ses rassemblent pour honorer les victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi, s’unir dans leur douleur collective et renouveler leur engagement à bâtir un avenir meilleur pour tous les Rwandais.

Cet acte de préservation de la mémoire du Génocide perpétré contre les Tutsi et de transmission précise de l’Histoire est fondamental pour le peuple Rwandais. Cela est aussi important pour les Maliens, les africains et au-delà de l’Afrique, bien qu’il ne soit peut-être pas immédiatement évident.

Ce « crime des crimes » s’est déroulé en plein jour, ouvertement, publiquement, au vu et au su de tout le monde. La communauté internationale qui avait été avisée et alertée des risques de génocide à travers les sonnettes d’alarme tirées par les observateurs et les experts des nations unies, est restée indifférente à cette violence horrible. Personne n’est venu en aide au Rwanda pour stopper ce crime des crimes.

Les massacres ont été arrêtés seulement lorsque l’Armée Patriotique Rwandaise, le FPR, sous la direction de Son Excellence Monsieur Paul KAGAME,  a pris le contrôle de la capitale Kigali et a vaincu les génocidaires sur le reste du territoire. Le Génocide perpétré contre les Tutsi a montré ce qui peut arriver lorsqu’une idéologie politique extrémiste fondée sur la haine de l’autre est développée, soutenu et mise en œuvre par ceux qui ont en main le pouvoir du pays.

Au-delà de se souvenir des parcours individuels, cette 30ème commémoration du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 offre au monde l’occasion de réfléchir aux leçons qu’on peut tirer du Génocide et à la bataille pour préserver l’intégrité des récits historiques qui s’y rapportent.

Depuis 30 ans il y a eu et il y a toujours un effort concerté pour nier que le Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda a eu lieu. Ces négationnistes utilisent diverses tactiques, allant de la remise en question des chiffres des victimes – malgré l’absence de preuves pour contredire les chiffres vérifiés, allant jusqu’à même blâmer les victimes d’avoir causé le Génocide. Ils créent aussi de fausses équivalences en suggérant qu’un double génocide a eu lieu.

“Du désespoir à l’espoir et de l’obscurité à la lumière, le miracle rwandais salué par le Ministre est l’histoire d’un peuple africain digne qui, sous le leadership exemplaire de Son Excellence, le Président Paul KAGAME, a su se relever de ses pires atrocités pour nous montrer, aujourd’hui, la voie du pardon, de la résilience, de la force des mécanismes endogènes de réconciliation et du progrès socio-économique basé sur la volonté collective de bâtir une nation forte, prospère et tournée vers l’avenir”, a expliqué le Chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop.

Ainsi, cette commémoration des 30 ans du Génocide perpétré contre les Tutsi a enregistré la présence du Représentant du Gouvernement de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a représenté le Gouvernement du Mali et de plusieurs personnalités maliennes et des corps diplomatiques. la cérémonie a été marquée entre autres par l’allocution de Monsieur Fulgence Zeneth, Chef de mission par intérim de la Mission de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel, ensuite suivie de la Cérémonie Urumuri Rutazima : Allumage de la Flamme du Souvenir à Kigali le 7 avril 2024 ; Allumage des bougies en mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda ; La Minute de silence en mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda ; Dépôt des bougies en mémoire des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda ; Allocution de Monsieur Alain Noudehou, Coordinateur humanitaire et Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Mali ; Transmission de la Mémoire aux jeunes ; Les 30 messages Kwibuka30 par des jeunes de la Communauté Rwandaise au Mali ; Témoignage du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 par Madame Donatille Karurenzi ; Allocution de Son Excellence Monsieur Jean Pierre Karabaranga, Ambassadeur de la République du Rwanda au Mali, au Sénégal, en Gambie, au Cabo Verde et en Guinée Bissau ; Kwibuka30 : Rwanda du désespoir à l’espoir ; Allocution du Représentant du Gouvernement de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a représenté le Gouvernement du Mali ; Remise du Livre intitulé N’Accepte Pas de Mourir de la rescapée Dimitrie Sissi Mukanyiligira.

Kossa Maïga

Source : Canard Déchainé

Sur le même sujet