Journée Internationale des Droits de l’Enfant : Dialogue social sur la vulnérabilité et les droits des enfants

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
IMG_20221207_104520_445

World Vision en partenariat avec la CAFO ont commémoré la Journée Internationale des droits de l’enfant à travers une conférence débat autour d’un dialogue social sur la vulnérabilité et les droits des enfants ce mercredi 07 décembre 2022 à la cité des enfants de Bamako. Le thème Internationale retenu est : « chaque enfant, participation, égalité de droits et inclusion ». Ce thème vise à encourager les responsables gouvernementaux, les décideurs politiques et les parties prenantes à réaliser des investissements plus ciblés pour lutter contre les inégalités dont sont victimes les enfants.

« Nous travaillons avec toutes les parties prenantes pour créer des programmes multisectoriels, holistiques et durables pour la cause des enfants surtout les plus vulnérables », précise le représentant du directeur national de World  Vision Mali, Kledioma Dembélé. Aussi, en World Vision, il croit que les enfants ont besoin d’une société libre de toutes les autres formes de violence. C’est d’ailleurs ce qui a motivé World Vision International dans la campagne « ensemble, éliminons la violence contre les enfants ».

Cette journée offre l’occasion aux structures et organisations de défenses des droits de l’enfant d’informer et sensibiliser les publics sur les efforts multisectoriels pour non seulement promouvoir l’inclusivité des droits de chaque enfant, mais aussi évoquer les défis en vue d’apporter des réponses adaptées. Selon la présidente exécutive de CAFO, Nana Coulibaly, cette journée est aussi l’occasion pour les enfants d’entreprendre des actions de plaidoyer autour de la non-discrimination et de l’inclusion afin de faire respecter leurs droits.

« L’insécurité et la violence continuent de perturber l’accès aux systèmes d’éducation, de santé, d’eau, d’assainissement et d’hygiène avec l’aggravation de la crise toute une génération est touchée », souligne la présidente exécutive de CAFO, Nana Coulibaly. Elle constate également que, la persistance des stéréotypes qui freinent la pleine jouissance des enfants de leurs droits les plus fondamentaux.

Ainsi, pour relever le défi la CAFO dans sa mission de promouvoir l’amélioration de vie des femmes et des enfants a initié cette activité avec l’appui financier de world vision. Ce dialogue social sur les « vulnérabilités et les droit des enfants » a pour but d’amener les autorités communales, communautaires, la CAFO et les organisations de défense de droits des enfants à comprendre les problèmes liés à la vulnérabilité et aux droits des enfants.

Kossa Maïga

Handara

Sur le même sujet