Dialogue Inter-Maliens : les recommandations des Universitaires attendues !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
P1110202

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à travers la direction générale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé vendredi 19 avril 2024 dans ses locaux, un atelier universitaire présidé par Madame  COULIBALY Mariam MAIGA, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille sur le dialogue inter-maliens pour la paix et la réconciliation nationale. Pour ces trois jours d’ateliers, il s’agit de faire des propositions qui puissent contribuer à surmonter les divisions et les obstacles qui entravent le chemin vers la paix et la réconciliation.

« Nous sommes réunis ici aujourd’hui, en tant qu’intellectuels et chercheurs, pour explorer des voies vers la paix et la réconciliation au Mali. Nous comprenons tous que les solutions à nos défis les plus complexes ne peuvent être trouvées que par le dialogue ouvert, la réflexion critique et l’échange d’idées éclairées », précise le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, COULIBALY Mariam MAIGA, avant d’ajouter que, le dialogue inter-maliens pour la paix et la réconciliation nationale est plus qu’une simple nécessité. Pour Madame le ministre, c’est une opportunité de réaffirmer leur humanité commune, leur solidarité et leur engagement envers un avenir meilleur pour tous les Maliens. Aussi, elle leur suggère qu’en tant qu’universitaires, ils ont un rôle essentiel à jouer dans ce processus. « Votre expertise, vos recherches et vos analyses peuvent éclairer les décideurs et les acteurs sur les meilleures pratiques pour promouvoir la paix, la justice et la réconciliation », a sollicité madame le ministre Maïga.

En effet, le comité de pilotage du dialogue Inter-Maliens, dans ses réflexions, a vu la nécessité d’impliquer le monde universitaire aux réflexions et aux débats. Selon le directeur général de la ESRS, Professeur Fana Tangara, après des échanges entre le comité de pilotage et le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, une commission a été mise en place pour l’organisation de trois conférences dont deux à Bamako et une à Ségou et deux ateliers dont un Bamako et un à Ségou au niveau de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Par ailleurs, en tant que Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, le ministre Maïga s’est dit particulièrement consciente de l’impact disproportionné des conflits sur les femmes, les enfants et les familles. Elle souligne que, les enfants sont non seulement souvent les premières victimes de la violence et des déplacements forcés, mais aussi, sont également des agents de changement et de résilience. « Nous devons donc veiller à ce que leurs préoccupations soient prises en compte dans tous les aspects du dialogue et du processus de réconciliation », dit-il.

Ainsi, cet atelier consacré au Dialogue Inter-malien pour la Paix et la Réconciliation nationale, présidé par Madame le ministre de la femme, représentante du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique le Pr. Boureïma KANSAYE, a enregistré la participation du secrétaire général du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; le Vice-président du Comité de Pilotage du Dialogue Inter-maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale ; le Directeur général de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; le Directeur Exécutif de l’Agence malienne d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; les Recteurs et Directeurs généraux des Institutions d’Enseignement supérieur ; les doyens et directeurs des facultés et instituts et les enseignants chercheurs et administrateurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Kossa Maïga

Source : handara.ml

Sur le même sujet