DÉCÈS DE OUSMANE FAROTA : Le dernier rempart des Aigles s’est couché

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Ousmane Farota, l'un des meilleurs gardiens de l'histoire du football malien

Ancien international et capitaine des Aigles du Mali, Ousmane Farota s’est éteint le samedi 25 mars 2023 des suites de maladie à 58 ans (né un 6 décembre 1964). Il a été conduit à sa dernière demeure le lendemain (dimanche 26 mars 2023) par une foule  de parents, d’amis, de dirigeants et supporters, et d’anonymes.

La disparition de celui qui a été un véritable dernier rempart pour ses clubs et pour les Aigles est une immense perte pour le football malien car l’illustre défunt est considéré comme l’un des plus grands gardiens de but de l’histoire du football malien voire africain. Il fut ainsi l’un des piliers de l’Équipe nationale du Mali à la fin des années 1980 et au début des années 1990, notamment à l’épopée héroïque de la Coupe d’Afrique des nations «Tunis 1994» (Tunisie). Après avoir débuté sa carrière en commune V du District de Bamako, le natif du Quartier Mali a mis son talent au service de l’AS Réal, du Stade malien de Bamako et d’Ismaïlya d’Egypte.

Avec les «Scorpions» (AS Réal), il est sacré champion du Mali en 1986. Ayant rejoint les «Blancs» (Stade malien) en 1988, il est sacré plusieurs fois champion du Mali, vainqueur de la coupe du Mali et de la coupe UFOA en 1992. Il a signé avec Ismaïlya (Ismaily Sporting Club/Egypte) en 1995 et a disputé la demi-finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions.

Appelé en Équipe nationale en 1984-85, Farota a remporté la Coupe Cabral de la Zone II en 1989 à Bamako et a joué la CAN 1994 en Tunisie, avec une 4e place. Ses qualités lui ont valu d’être le gardien titulaire de l’Equipe type du tournoi. En 1995, il a été le seul joueur de la sélection d’Afrique évoluant sur le sol africain lors d’un match de gala entre la sélection d’Afrique et le reste du monde.

C’est en 1997 que Farota a mis fin à sa carrière internationale lors d’un match amical opposant le Mali à la Tunisie. En club, il a côtoyé les Drissa Konaté «Driballon», Amadou Pathé Diallo, Amadou Samaké, Jardin, Papa Coulibaly… Et avec les Aigles, il a eu comme coéquipiers les Drissa Traoré dit Poker, Bourama Gueye, Fagnery Diarra, feu Karamoko Diané, Mohamed Djilla, Seydou Diarra dit Platini…

Diplômé en comptabilité au CFTQ, feu Ousmane Farota était un agent de la  Banque de développement du Mali (BDM). Comme le dit si bien le doyen Djibril Traoré, à propos de la disparition de Ousmane Farota, «un vrai Baobab vient de s’écrouler» ! Rempart solide de ses clubs et des Aigles, agent de banque compétent, Ousmane Farota s’est aussi illustré par son humilité.

«Je peux dire que je suis satisfait de ma carrière. Le football m’a tout donné. Il m’a ouvert toutes les portes, dans la mesure où je suis aujourd’hui une référence. C’est grâce au football que j’ai pu avoir une maison et travailler à la BDM aujourd’hui. Je suis vraiment très ravi», a-t-il confié dans une interview à la presse, il y a quelques années.

A sa famille durement éplorée, la rédaction de «Le Matin» adresse ses sincères condoléances attristées. Que le Tout-Puissant lui réserve le Firdaws comme dernière demeure dans son paradis !

Alphaly

Source : Le Matin

Sur le même sujet