COMMUNIQUÉ DE LA CELLULE DE COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DE L’EAU

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
408946767_2594101897421675_4319832270286515783_n
1. Depuis un certain temps, le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Mme Bintou CAMARA fait objet d’une cabale médiatique savamment orchestrée et distillée dans certaines presses et sur les réseaux par des personnes visées par les enquêtes en cours et leurs acolytes. Une cabale qui ne vise qu’à salir son image, à atteindre sa dignité et son honneur.
2. Cependant, le devoir de réserve observé par le Ministre depuis sa communication d’Octobre 2023 découle de son engagement sans relâche à accompagner EDM S.A. dans son processus de redressement à travers la mise en place d’une gouvernance saine et favoriser une stabilisation de la fourniture d’électricité à la population malienne. Un processus qui connait beaucoup de difficultés à cause de certains facteurs aussi bien endogènes qu’exogènes.
3. Je tiens à rassurer, que forte du soutien et de l’accompagnement des plus hautes autorités du pays, ainsi que des témoignages de soutiens des millions de Maliennes et de Maliens, le Ministre reste plus engagé que jamais pour conduire jusqu’au bout sa mission de redressement et d’instauration une gouvernance vertueuse à EDM, condition fondamental d’une réforme profonde et adéquate du secteur énergétique de notre pays.
4. Je rassure les détracteurs du Ministre, que la lutte contre la mauvaise gouvernance dans les secteurs de l’Energie et de l’Eau ne fait que commencer. Aucune menace, ni injure, ni intimidation, encore moins de diffamations ou de cabale n’ébranlera le Département, bien au contraire. Beaucoup d’actions en cours édifieront davantage nos compatriotes dans les jours à venir.
EN MATIERE DE FOURNITURE ET DE GESTION DES COMBUSTIBLES
6. La fourniture et la gestion des combustibles constituent une question fondamentale dans la nouvelle gouvernance de l’EDM S.A, d’où une batterie de mesures visant à assainir le secteur.
7. A l’issue de la rencontre du Ministre de l’Energie et de l’Eau avec les opérateurs pétroliers le 30 Octobre 2023, le nouveau mécanisme d’approvisionnement des centrales de l’EDM S.A. en combustible a été décidé.
8. Il s’agit entre autres de la réduction drastique du nombre pléthorique de fournisseurs de carburants. De ce fait, des sociétés ont été identifiées pour assurer l’approvisionnement correct et ininterrompu de l’EDM en combustibles.
9. Le choix de ces sociétés s’explique par leur constance actuelle dans la fourniture de carburant à l’EDM mais aussi leurs grandes capacités d’importations d’hydrocarbures puisque le besoin journalier de l’EDM est estimé à plus d’un (01) millions de litres de carburants par jour.
10. Ces sociétés évoluent désormais avec l’EDM à travers un contrat suffisamment clair dont les deux parties tirent profit. Un système de gestion basé sur le « Fuel Management » est en cours permettra de surveiller et de contrôler à l’aide d’un compteur le niveau de fuel où de Gasoil dépoté par le fournisseur dans n’importe quelle centrale thermique de notre pays.
11. Ainsi, chaque fournisseur sera payé en fonction de la quantité exacte de carburants véritablement dépotés dans les centrales, cela en lieu et place des payements par citernes comme ce qui se faisait habituellement.
12. Cette mesure constitue une réponse adéquate aux multiples problèmes révélés par les enquêtes concernant le vol de carburants et même la disparition des stocks. En outre, les grandes centrales à fuel seront désormais dotées en fuel et non en gasoil. Des contrats dument établis préciseront clairement les rôles et responsabilité de chaque contractant ainsi que les modalités de fournitures.
13. Dans le même cadre de l’approvisionnement des centrales, un système de contrôle et de suivi du dépotage est en cours d’être mis en place. Il s’agit de l’opérationnalisation très prochaine des compteurs et des jauges qui sont des instruments de mesures adaptés aux centrales à combustibles. Il faut noter que ces instruments existaient déjà à l’EDM depuis plus d’une année, grâce au Projet d’Amélioration du Secteur de l’Electricité au Mali « PASEM » mais n’avaient jamais été mis en service.
14. Des mesures de suivi et de sécurisation des citernes destinées à l’EDM ont été mises en place. Ainsi, les citernes seront désormais escortées de la douane à Balingué, lieu de centralisation des citernes avant leur dispatching. A ce niveau, il est à noter qu’au départ des citernes de Balingué à destination des centrales du pays, l’escorte sera assurée par des militaires qui assisteront également aux dépotages complets des stocks. Ce mécanisme est déjà en cours, depuis Novembre 2023.
EN MATIERE DE VÉRIFICATIONS ET SANCTIONS
15. L’opération de vérification enclenchée par le Ministre de l’Energie et de l’Eau suit son cours, et concerne la gestion financière, comptable et matérielle. Les autres structures spécialisées se sont saisies du dossier et ont engagé des vérifications pointues pouvant permettre de déceler tous les dysfonctionnements au sein de l’EDM. Pour ce qui concerne les sanctions, il est à souligner que des dossiers ont été déjà transmis aux services judiciaires et d’investigations, et leur saisine concernant d’autres dossiers se poursuivre.
CONCERNANT LA STABILISATION DE LA FOURNITURE D’ÉLECTRICITÉ
16. Le processus de stabilisation de la fourniture d’électricité au citoyen est également engagé et se consolidera au fur et à mesure que l’approvisionnement de combustible notamment, le fuel lourd, s’accroitra.
17. La dotation des trois plus grandes centrales en fuel est un changement fondamental qui permettra d’améliorer l’efficacité et la fourniture d’électricité tout en rationalisant les besoins de combustibles de ces centrales et dépenses liées. Cependant, quelques dysfonctionnements sont constatés dans la fourniture de fuel longtemps abandonnés au profit du Gasoil dont la reprise nécessite des commandes spéciales des opérateurs pétroliers auprès des pays producteurs.
18. Par ailleurs, la reprise des travaux de réhabilitation des centrales hydroélectriques de Sélingué et de Sotuba 2 débutera dans les jours à venir. Il est à relever que Sotuba est totalement à l’arrêt depuis plus de 5 ans et Sélingué connait une baisse drastique de production depuis quelques années faute d’entretien. Ces centrales hydroélectriques, essentielles dans la stabilisation de la fourniture d’électricité connaissent des difficultés certaines depuis quelques années d’où la location tous azimuts par l’EDM de Groupes de location pour pallier aux déficits de productions hydroélectriques.
AUTONOMISATION DES HOPITAUX ET DES CENTRES SANTE
19. Grâce à l’esprit de solidarité gouvernementale et à la collaboration intelligente entre les Ministres en charge de l’Energie et de la Santé, des dispositions spécifiques ont été prises pour autonomiser les hôpitaux et des grandes structures sanitaire de notre pays.
20. Dans ce cadre, les hôpitaux ainsi que les grandes structures sanitaires à travers notre pays déjà dotés de groupes électrogènes ont été approvisionnés en carburants pour assurer leur plein fonctionnement.
21. En la matière, déjà, 120.447 litres ont été gracieusement offerts au département de l’Energie et de l’Eau par les opérateurs pétroliers notamment 45.500 litres par LAH & FILS, 39.667 litres par SOYATT et 41.280 litres par NDC. Les structures sanitaires des régions de Tombouctou et de Gao recevront dans les jours à venir les dotations de 46.000 litres de SOMAYAFF. Ces dotations ouvrent les besoins mensuels de toutes les structures sanitaires du pays. Ce processus se poursuivra jusqu’à la stabilisation définitive de la fourniture d’électricité.
BIENTÔT DES KITS DE BATTERIES POUR LES PETITS METIERS SALUTAIRES
22. Le département a initié un projet d’acquisition urgente auprès des pays partenaires stratégiques, des batteries « Intelligent Power – M », avec des puissances de 2,5 à 15 kWh pour apporter une réponse immédiate et coordonnée aux besoins énergétiques pressants des usages productifs raccordés au réseau électrique interconnecté.
23. Il s’agit, entre autres, des couturiers, coiffeurs, menuisiers, meuniers, boutiquiers, soudeurs, électriciens et autres artisans évoluant dans le secteur informel, qui contribuent au développement socioéconomique de notre pays et surtout à la réduction du chômage et qui connaissent aujourd’hui un ralentissement certain à cause des coupures intempestives.
24. En conclusion, je tiens au nom du Département en charge de l’Energie rassurer les citoyens que conformément aux Instructions des plus hautes autorités, le Département en charge de l’Energie est fortement mobilisé pour la stabilisation la fourniture d’électricité sur toute l’étendue du territoire nationale.
25. Je saisie cette occasion en tant que Communiquant du Département pour présenter à nos compatriotes maliens, ainsi qu’aux communautés étrangères vivant dans notre pays, ses sincères regrets, pour les coupures intempestives. Aussi je peux vous assurer que le redressement de l’EDM est une préoccupation fondamentale au cœur des priorités des autorités maliennes qui ne lésineront sur les moyens pour son accomplissement effectif.
Bamako, le 11 Décembre 2023
Mme Doussou DJIRE
CHARGEE DE COMMUNICATION DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE L’EAU
Sur le même sujet