Assainissement durable : Mettre fin à la défécation à l’air libre

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
0acfb2ed-8273-461d-82be-169c6ed05237

Le ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, M. Mamadou SAMAKE a présidé, le vendredi 12 janvier 2024 à l’hôtel de l’Amitié, la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’examen et de validation du rapport provisoire de l’étude diagnostique sur la stratégie nationale pour un Mali FDAL (Fin de la Défécation à l’Air Libre) et un assainissement durable.
C’était en présence des membres de son cabinet, du directeur national et des directeurs régionaux de l’assainissement, des préfets et maires des localités concernées et surtout de nombreux partenaires dont la Coopération allemande non moins chef de file des PTF du secteur Eau et Assainissement et l’UNICEF.
D’après le ministre SAMAKE, au Mali le taux d’accès à l’assainissement est de 45% et ne dépasse guère 37% en milieu rural et la défécation à l’air libre est encore pratiquée par 5% de la population rurale.
Afin d’inverser la tendance, en 12 ans la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances (DNACPN) et ses partenaires ont obtenu des résultats significatifs et portent sur 3 664 564 personnes déclarées FDAL dans 6 515 villages soit en moyenne 305 380 personnes par an.
Ces communautés ont construit sans subvention 112 161 latrines et réhabilité 34 679 autres.
Tout en souhaitant pleins succès aux travaux, le ministre SAMAKE a formulé le vœu que cet atelier contribue à un Mali FDAL.

Source : CC/MEADD

Sur le même sujet