Aguibou Guindo , président de l’association Debout Pour le Mali (DPM): « Notre objectif, c’est de participer activement à la construction d’un nouveau Mali».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
1675172544295
Dans une interview qu’il a souhaité nous accorder, M. Aguibou Guindo, président de l’association debout pour le Mali ( DPM) donne plus d’informations sur cette association qui existe depuis 2017 et qui est en train d’apporter un soutien remarquable aux personnes démunies, aux femmes et enfants des militaires tombés sur le front et souhaite contribuer au delà à la construction d’un nouveau Mali.
Le Hogon : pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
A. G : Je suis Aguibou Guindo, ingénieur en Réseaux et Telecoms . Président de l’Association Debout Pour le Mali, qui a été créé 2017 en France par des hommes et des femmes ayant pour ambition
 de contribuer de manière intègre à la construction du Mali.
De sa création à nos jours, DPM a pu mettre en place des représentations au Congo, en France, en Guinée-Équatoriale, Guinée Conakry, au Sénégal, au États-Unis, en Angleterre et au Brésil. Nous travaillons avec tous les Maliens de la Diaspora et de l’intérieur afin de contribuer au développement du pays.
Le Hogon : vous êtes fraîchement élu à la tête de DPM pour un mandat de trois (3) ans, comment cette élection s’est déroulée ?
A.G : j’ai été élu à la suite de l’assemblée générale annuelle tenue le 29 octobre dernier à Paris, par mes camarades pour présider à la destinée de notre jeune association. Cette élection s’est déroulée de la meilleure des manières en respectant nos textes et en passant par un vote des membres du bureau qui y sont éligibles. Je tiens à remercier mes camarades de DPM pour leur confiance placée en ma modeste personne pour ce mandat de 3 ans. Ce mandat me permettra de continuer le travail initié depuis 2017, d’apporter des nouveaux éléments pour l’évolution de DPM, mais aussi de faire en sorte que notre association puisse travailler au mieux à l’atteinte de nos objectifs pour le bonheur du Mali.
Le Hogon : comment jugez-vous le bilan du bureau sortant ?
 A.G : En tant que ex secrétaire général du bureau sortant et président du bureau actuel, je témoigne que le bilan présenté par le bureau sortant au cours de la dernière assemblée générale a été jugé satisfaisant. Ce bilan était constitué de la partie activité et de la partie financière. Nous avons tous été surpris du bilan de ces 3 dernières années malgré des difficultés rencontrées avec la crise sanitaire mondiale. Nous avons dû nous adapter comme beaucoup de structures afin de continuer à mener à bien les activités de l’association en France, au Mali et partout dans le monde. Pendant ces trois années, nous avons eu à apporter notre soutien aux compatriotes à l’intérieur (les déplacés du centre,etc..), à l’extérieur du Mali (nos compatriotes en Guinée-Équatoriale etc.) et aux familles des militaires tombés sur le champs d’honneur. C’est le lieu pour moi de remercier l’ancien président Mahamadou Sissoko et toute son équipe pour ce bilan à hauteur de souhait.
Encore le samedi 21 janvier 2023, à l’ocassion de la celebration de la fête de l’armée Malienne nous avons réitéré notre soutien constant aux familles des militaires en les apportant des vivres, des produits d’hygiène, une enveloppe financière, mais, et surtout un soutien moral et psychologique. Cette dernière activité nous tient beaucoup à cœur.
Le Hogon : sous quel signe placez-vous votre mandat ?
A.G : Mon mandat de 3 ans sera placé sous le signe de la continuité et de la redynamisation de nos représentations, car DPM est une famille et une équipe soudée . Nous sommes là, depuis cinq (5 ans) avec des femmes et hommes qui ne ménagent aucun effort pour l’atteinte de nos objectifs. L’idée de l’association DPM va au-delà de l’aide humanitaire, nous voulons participer en faisant tout ce qui est possible pour contribuer pleinement à la construction de notre cher pays Ba-Maliba, d’où la présence du volet politique.
Le Hogon : parlant des perspectives, peut-on savoir les futurs chantiers de DPM ?
A.G : pour les perspectives, le DPM participera à la construction du Mali sur tous les fronts en nous battant pour la justice sociale et en faisant la promotion de la bonne gouvernance. Nous allons, dans un premier temps, continuer à nous implanter à l’intérieur du pays. Aller à la rencontre de la population en leur expliquant qui nous sommes, quel est notre doctrine, nos valeurs et surtout ce que nous souhaitons faire en associant toutes les filles et tous fils du Mali à la construction d’un état juste et fiable.
Ce combat sera mené avec des hommes, des femmes et surtout avec d’autres regroupements qui ont la même ambition que DPM.
Le Hogon : quels sont les objectifs du l’A DPM ?
A.G : notre objectif est de continuer à rassembler des hommes et des femmes qui ont pour ambition: de participer à la refondation et la reconstruction du Mali, de travailler à l’instauration de la démocratie, de faire la promotion de la bonne gouvernance et de défendre l’équité et la justice sociale pour tous les fils et filles du Mali. Pour mener à bien ces actions, nous allons essentiellement travailler sur le volet politique via notre mouvement E-DPM (Ensemble Debout Pour le Mali), qui portera le combat de la conquête du pouvoir au niveau des circonscriptions municipales, législatives, régionales et nationales. Nous avons pour ambition d’être acteurs pour les élections futures, avoir des hommes et femmes élus, qui se battront pour la défense de nos idées sur le plan politique.
Le Hogon : avez-vous un appel à lancer ?
Je lance un appel aux Maliens de l’intérieur et de l’extérieur pour que chacun d’entre nous puisse apporter sa pierre au changement voulu et souhaité depuis tellement longtemps par tous. Notre pays le Mali, nous a tous donné et se trouve aujourd’hui dans une situation très délicate où chacun et chacune d’entre nous doit faire son possible pour apporter sa pierre à la construction du «nouveau MALI » . Nous, au sein de l’ADPM resterons, résolument engagés pour la construction d’un État de droit, pour la promotion et la mise en œuvre de la bonne gouvernance.
Cela se fera avec tous les patriotes engagés pour un meilleur avenir pour tous.
Tidiane Bamadio
Source : Le Hogon
Sur le même sujet